Prospérité-Investissement.com

Investissement immobilier locatif : Comment faire les bons choix ?

Investissement immobilier locatif : Comment faire les bons choix ?   

 

Investir dans la pierre est très souvent une excellent opération patrimoniale et financière. Mais à condition de faire les bons choix dès le départ....

Pour votre projet d'investissement, je peux vous accompagner étape par étape pour faciliter l'acquisition et la gestion de votre logement. Contactez-moi ICI

 

Payer à crédit ou au comptent ?

  • Le niveau des taux :

Même si vous avez les moyens de payer comptant, ce n'est pas forcément la solution la plus avantageuse pour vous.

Le faible taux des prêts immobiliers actuel est une aubaine ! 

En outre, les investisseurs locatifs déduisent, on le sait, les intérêts de leurs revenus fonciers. Plus ils sont imposables, plus ils ont intérêts à s'endetter. A la limite, le coût réel de l'emprunt peut être diminué de moitié quand l'imposition marginale est à 50 %.

A l'inverse, si les taux nominaux des emprunts sont faibles, leur coût réel n'est pas négligeable en raison du faible niveau de l'inflation. On ne s'enrichit plus en empruntant comme jadis quand la hausse des prix était à 2 chiffres...

 

Emprunter à taux fixe ou variable ?

Les taux nominaux sont faibles, même si leur coût réel est relativement élevé. Il y a peu de chances qu'ils descendent au-dessous des niveaux actuels. Mieux vaut donc s'endetter à taux fixe : vous connaîtrez exactement le montant de vos échéances et vous serez gagnant si l'inflation repart.

 

Choisir petites ou grandes surfaces ?

La question ne se pose que pour les investisseurs locatifs qui cherchent la meilleure rentabilité.

Les petites surfaces se louent proportionnellement plus cher : leur rendement locatif est donc plus élevé.

Dans certaines villes "onéreuses", la petite surface est plus facilemement accessible aux "petits" investisseurs. En cas de crise immobilière, elles résistent mieux en terme de prix et se vendent plus rapidement. Les locataires "tournent" plus rapidement, ce qui permet d'ajuster plus fréquemment les loyers.

Mais cette rotation rapide entraîne souvent des frais de remise en état fréquents. D'autant plus que ce type de locataires est généralement moins soigneux et parfois sujet à des difficultés financières, synonymes d'impayés.

Les perspectives de plus-values sont également moins importantes pour les petites surfaces. Généralement, les rendements élevés vont de pair avec des plus-values médiocres.

 

Passer par un intermédiaire :

Les transactions entre particuliers permettent d'économiser la commission de l'intermédiaire.

L'intervention d'un professionnel (agent immoblier ou notaire) est un gage de sécurité supplémentaire. L'avant-contrat sera rédigé dans les formes et vous pourrez souvent mettre en cause se responsabilité si certains problèmes surgissent par la suite (servitudes de voisinage, etc...).

Vous pourrez aussi faire appel à lui pour vérifier certaines données (surfaces, état de l'immeuble, etc..).

En outre, les professionnels ayant intérêt à vendre rapidement, les biens qu'ils commercialsent sont souvent évalués au juste prix. Tandis que les propriétaires ont parfois tendance à surévaluer leur bien.

 

Choisir du neuf ou de l'ancien ?

Le neuf est plus favorisé que l'ancien sur le plan fiscal.

Le neuf est en outre plus fonctionnel, mieux isolé sur le plan thermique et phonique, presque toujours avec parking. Les droits et frais de mutation sont également réduits : environ 2 % dans le neuf contre environ 6/7 % dans l'ancien.

Enfin, la garantie décennale et l'état du neuf excluent tout risque de travaux importants à court terme.

En revanche, le neuf reste bien plus cher que l'ancien avec une surcote qui peut aller de 20% à 40%. Le rendement locatif est donc moins élevé, même si un logement neuf se loue généralement plus cher. De même, les perspectives de plus-values sont moins importantes et moins rapides. Elles sont même quasi-nulles les premières années.

Les travaux éventuels dans l'ancien ne sont pas toujours un inconvénient dans la mesure où leur coût peut être déduit du revenu foncier. Ils peuvent même faire, dans certains cas, l'objet d'une subvention de l'Anah.

Dans certains ensembles neufs, les charges de fonctionnement sont importantes (espaces verts, équipements, etc.). Même si à court terme, le gros entretien est réduit, contrairement à l'ancien où le ravalement est vite arrivé...

Autres avantages de l'ancien : le choix est beaucoup plus large, la situation souvent plus favorable et surtout, on sait ce qu'on achète. A la différence des réservations sur plan...

Enfin, attention à la qualité de construction du neuf. Nul ne sait encore ce que donneront ces matériaux modernes dans 30 ans...

Privilégiez donc le haut de gamme.

 

Beaux quartiers ou quartiers peu chers :

Certains investisseurs n'ont pas les moyens d'accéder aux "beaux quartiers", que ce soit pour acheter une résidence principale ou un logement locatif.

Ceux qui peuvent choisir doivent privilégier les bons emplacements. C'est là où les perspectives de plus-values sont les plus rapides et les plus importantes.

Le rendement locatif est cependant plus élevé dans les emplacements moyens ou mauvais.

En outre, il est possible de sélectionner des quartiers en mutation que l'arrivée de transports en commun ou de commerces valorisera.

 

Quels conseils donneriez-vous aux personnes intéressées pour investir en Immobilier pour la 1ère fois ? Faites-nous part de vos réflexions en laissant un commentaire !

Le marché d'aujourd'hui regorge de nombreuses opportunités pour l'investisseur avisé. Je vous propose de vous accompagner dans votre planification financière. Mes formations vous présenteront des stratégies éprouvées qui peuvent vous aider à démarrer votre carrière d’investisseur prospère.

Envie d'être prospère ? Apprenez comment en rejoignant notre communauté d'investisseurs prospères ici.

Pour en savoir plus sur ce sujet : Cliquez-ici !

A propos de l'auteur

JEREMY MATRAS

JEREMY MATRAS


Ces articles peuvent vous intéresser

Comment j’ai acheté 2 immeubles en 3 mois à 27 ans, et empoché 100.000 € en 4 ans !

Dès mon plus jeune âge, je me suis intéressé à la finance. Pourtant rien ne m’y prédisposait ! Mon entourage, ma famille, les amis de mes parents ou...

Lire la suite

Les 3 principales raisons qui vous empêche d'atteindre votre liberté financière !

Vous souhaitez atteindre votre liberté financière et vous ne comprenez pas pourquoi vous n’y arrivez pas. Malgré vos efforts, vos économies, vous avez des difficult&e...

Lire la suite

LES OBJECTIFS D’INDEPENDANCE FINANCIERE QUE VOUS POUVEZ ATTEINDRE !

Vous souhaitez atteindre votre Liberté Financière ? Vous ne savez pas comment y parvenir et combien de temps cela peut prendre ? Je vais maintenant vous donner quelques exemple...

Lire la suite

Mon Top 3 des articles à lire sur la Liberté Financière.

Mon Top 3 des articles à lire sur la Liberté Financière.   Voici mon podium des articles sur la Liberté Financière....

Lire la suite

Comment apprendre à vos enfants le fonctionnement de l'argent ?

Comment apprendre à vos enfants le fonctionnement de l'argent ? ...

Lire la suite

Comment apprendre à vos enfants à épargner ?

Comment apprendre à vos enfants à épargner ?...

Lire la suite

Devez-vous donner de l'argent de poche à vos enfants ?

Devez-vous donner de l'argent de poche à vos enfants ?...

Lire la suite

Pourquoi faut-il donner de l'argent de poche à ses enfants ?

Pourquoi faut-il donner de l'argent de poche à ses enfants ?...

Lire la suite

Promotion de l'argent de poche !

Promotion de l'argent de poche !...

Lire la suite

Quoi dire aux enfants au sujet de l'argent ?

Quoi dire aux enfants au sujet de l'argent ?...

Lire la suite

Comment résoudre vos problèmes de budget ?

Comment résoudre vos problèmes de budget ? http://www.prosperite-investissement.com/budget-prospere-1...

Lire la suite