Prospérité-Investissement.com

Pour préparer votre Retraite : Investir en Bourse est une excellente idée !

Pour préparer votre Retraite : Investir en Bourse est une excellente idée !   

 

Longtemps observée avec crainte par les particuliers, l'épargne financière joue désormais un rôle essentiel dans la défense et la valorisation des partrimoines. La forte progression des cours des actions durant ces 25 dernières années n'est pas étrangères à ce succès. En dépit de 5 annèes de baisse observées durant cette période, les indices boursiers n'ont cessé de cumuler des records absolus : 10.000 € investis sur l'index américain SP500 début janvier 1995, auraient permis à un investisseur de récupérer un capital de 71.150 € avant la "crise du Covid 19" ou 54.600 € aujourd'hui !!

La notion de risque attachée à l'investissement en actions relève directement de la nature de ces titres. Représentant les parts de capital des entreprises, ils traduisent dans leurs cours les heurs et malheurs de ces sociétés.

Mais la possibilité de diluer ces risques dans un portefeuille largement diersifié et la multiplication des outils boursiers destinés à sécuriser l'investissement permettent à la Bourse d'assumer les meilleures performances sur le long terme.

La notion essentielle est la durée. Plus la période de référence est longue, plus le risque attachée aux actions est dilué et plus la performance escomptée est élevée. Cet engagement à long terme imposé par la Bourse constitue une réponse à la préparation de revenus complémentaires pour votre retraite qui doit être engagée le plus tôt possible !

Pour votre projet d'investissement, je peux vous accompagner étape par étape pour faciliter l'acquisition et la gestion de votre logement. Contactez-moi ICI

 

Pour réduire le risque, appliquez la gestion évolutive :

Les actions sont par nature des actifs volatils. En progression de plus de 38 % ces 5 dernières années, l'indice SP500 s'était adjugé respectivement, au cours des 4 dernières années + 28,88 %, - 6,24 %, + 19,42 % et + 9,54 %. Il est donc sage de réduire l'importance des actions dans un portefeuille au fur et à mesure que l'âge de la retraite apporche, si vous n'êtes pas en mesure de supporter le risque boursier. C'est ce que nous appelons la gestion évolutive.

  • Des aménagements réguliers : A vingt ou trente ans de la retraite, consacrer la quasi-totalité de ses actifs financiers aux actions doit permettre de profiter pleinement de l'aptitude de ces titres à effacer les périodes troubles pour s'envoler vers de nouveaux records. Même si je préconise une diversification au sein d'un portefeuille équilibré. En revanche, l'actionnaire, en fin de carrière profesionnelle, a tout intérêt à revoir et corriger son portefeuille afin de se préserver d'une dégradation de tendance. D'où la        nécessité d'effectuer des arbitrages. Et l'investisseur commençant sa retraite peut certes encore conserver une petite part d'actions s'il cherche à valoriser son patrimoine. Mais le placement en actions présente l'inconvénient de la volatilité. 
  • Ne pas hésiter à arbitrer : Vendre les actions de sociétés en difficulté, même si l'on est en perte. En revanche, y compris dans les "crises" boursières, il peut être convenable de conserver les actions des grandes sociétés, considérées comme fonds de portefeuille. A terme, elles reviendront souvent au-dessus de leurs derniers records et permettront d'éviter une succession d'opérations discutables. Enfin, à l'approche de la retraite, il est judicieux d'arbitrer progressivement les valeurs de second rang.

 

Pour les français qui souhaitent se protéger de l'impôt, pensez au PEA :

Lancé en 1992, le Plan d'Epargne en Actions (PEA) constitue un outil idéal poru la gestion des actions françaises et européennes en vue de la préparation de la retraite. 

Acceptant jusqu'à 150.000 € de dépôts (dans un foyer chacun des époux peut ouvrir un PEA), ce plan offre une totale exonération d'impôt pour les actions françaises côtées et des avantages non négligeables pour d'autres titres non côtés.

En contrepartie de ces exonérations, le souscripteur doit s'engager à n'effectuer aucun retrait pendant les 5 premières années, sous peine de subir une fiscalité de 30% sur ses profits

Depuis 2019, Tout retrait total après 5 ans, entraîne la clôture du plan sans provoquer d'incidences fiscales (hormis les prélèvements sociaux). Un retrait partiel du capital ou une sortie en rente viagère est envisageable pour conserver le plan ouvert.

Véritable oasis fiscal, grâce à :

- une exonération totale des plus-values et certains revenus après 5 ans (hors prélèvements sociaux)

- une fiscalité qui s'applique uniquement lors de la sortie de capital

- une sortie en rente défiscalisée possible après 5 ans : idéale pour la retraite, avec la possibilité d'options de reversion au conjoint survivant dans les mêmes conditions fiscales.

- une possibilité de versements libres ou programmés

 
Pour investir en douceur : programmez vos versements :
 
 Appréciés par un nombre croissant de banques et d'établissements financiers, les versements programmés permettent de réduire sensiblement les risques attachés à la Bourse. Simple et indolore, cette technique permet de se constituer à terme un portefeuille boursier significatif. Cette même constitution progressive d'un capital n'est guère éloignée de la méthode additionnelle de cumul de points utilisée par les caisses de retraite par répartition. Elle est seulement plus dynamique et plus vertueuse par la forte valorisation du capital final escompté. L'actionnaire familiarisé avec les techniques du marché financier manifeste généralement peu d'engouement pour les versements programmées. Ses connaissances boursières lui permettent de sélectionner les moments opportuns à l'achat et à la vente de ses titres et d'opérer massivement.
La technique du programmé est, en elle-même, relativement simple. Elle consiste à fractionner dans le temps ses investissements sur une ou plusieurs mêmes valeurs au travers de versements réguliers (mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels). On obtient ainsi un cours moyen d'achat sans doute supérieur à celui que l'on aurait pu obtenir en achetant une valeur en promesse haussière si l'on ne s'est pas trompé dans le timing. 
Mais nul de l'ignore, l'investissement en actions impose du temps et de la patience, même si les tendances exceptionnelles de ces dernières années ont semblé contrarier ce jugement. Cette même période d'exception permet, a contrario, d'envisager pour l'avenir une progression moins linéaire des cours des actions dans un marché soumis à des mouvements plus heurtés et plus fortement opposés. 
 
Divisez vos risques :  
Pour choisir une formule à versements programmés, les investisseurs non avertis ont tout intérêt à privilégier celle donnant accès à un nombre suffisant de supports. A l'intérieur d'un PEA, une formule profilée ou plusieurs titres différents pour diluer les risques exposés à un seul marché sont recommandés. A l'approche de la cessation d'activité, ils devront effectuer des arbitrages en faveur d'investissements moins exposés aux risques actions. Quitte à renoncer alors aux programmés peu adaptés aux valeurs "sécuritaires" en raison de la faiblesse des écarts de cours. 
 
Quels conseils donneriez-vous aux personnes intéressées pour investir en Bourse pour la 1ère fois ? Faites-nous part de vos réflexions en laissant un commentaire !

Le marché d'aujourd'hui regorge de nombreuses opportunités pour l'investisseur avisé. Je vous propose de vous accompagner dans votre planification financière. Mes formations vous présenteront des stratégies éprouvées qui peuvent vous aider à démarrer votre carrière d’investisseur prospère.

Envie d'être prospère ? Apprenez comment en rejoignant notre communauté d'investisseurs prospères ici.

Pour en savoir plus sur ce sujet : Cliquez-ici !

A propos de l'auteur

JEREMY MATRAS

JEREMY MATRAS


Ces articles peuvent vous intéresser

Les 5 étapes pour bien acheter votre bien immobilier !

Les 5 étapes pour bien acheter votre bien immobilier !      Sachant que les visites de biens immobiliers demandent environ 2 heures, il est donc important de bien sélectio...

Lire la suite

Qu'est-ce qui détermine les valeurs des propriétés ?

Avez-vous déjà traversé une maison et pensé en vous-même, je me demande combien cette propriété vaut ? Même si ce n'est pas le ...

Lire la suite

Comment Robert Kiyosaki m’a ouvert les yeux sur l’indépendance financière !

J’ai lu beaucoup de livres sur le développement personnel et la prospérité, comme Napoleon HILL, Jim ROHN, etc… Mais Robert KIYOSAKI est l’auteur qui m’a ...

Lire la suite

Est-il encore temps d'investir ?

Est-il encore temps d'investir ?      Les prix du marché sont élevés. Même s'ils ont tendance aujourd'hui à stagner. D'où la que...

Lire la suite

La différence entre être riche et prospère

Quelle est la différence entre être riche et prospère ? Pourquoi la richesse est mesurée dans le temps, pas en euros ? Combien d'argent faudrait-il pour que vous vous se...

Lire la suite

Comment changer vous-même, pas seulement vos habitudes ?

Comment changer vous-même, pas seulement vos habitudes ? Cinq traits personnels et un cadre sur lequel se concentrer dans cette nouvelle année. Le Nouvel An est traditionnellement un mome...

Lire la suite

Quels sont les risques de vos investissements ?

Quels sont les risques de vos investissements ? Lorsque nous entendons des rendements élevés, notre esprit a tendance à ignorer tous les autres faits. C'est parce que nou...

Lire la suite

Comment évaluer les biens immobiliers ?

Comment évaluer les biens immobiliers ? Félicitations pour votre décision d'acheter un bien immobilier ! Que vous cherchiez à investir dans le marché i...

Lire la suite

QUELLES SONT LES ALTERNATIVES A LA SUPPRESSION DU CASH ?

QUELLES SONT LES ALTERNATIVES A LA SUPPRESSION DU CASH ?...

Lire la suite

Immobilier locatif : Bien choisir son locataire !

Immobilier locatif : Bien choisir son locataire !      Les candidats locataires font généralement l'objet d'une certaine sélection par les bailleurs.&...

Lire la suite

Connaître tous les risques des obligations

Connaître tous les risques des obligations : Afin de tirer pleinement parti des obligations de votre portefeuille de titres, vous devez être conscient de six risques majeurs. Ceux-ci ...

Lire la suite