Prospérité-Investissement.com

Vendre son bien immobilier, vite et bien !

Vendre son bien immobilier, vite et bien !  

Que vous preniez seul les choses en main ou que vous fassiez appel à un professionnel, la vente d'un bien immobilier demande une préparation rigoureuse. Revue de détails en cinq étapes.

Déterminer le juste prix :

Quelle que soit la conjoncture, le nombre des transactions ne descend pas en dessous du seuil des 450.000 par an !

Des acquéreurs potentiels, il n'en manque donc pas ! Reste à les attirer en fixant un prix de vente conforme au marché. Or tous les vendeurs voient leur propre logement avec les yeux du coeur, sans prendre conscience de ses défauts, et ont tendance à surestimer sa valeur.

Vous pouvez évaluer votre logement en utilisant les sites comme : https://www.lacoteimmo.com/   ou   https://www.meilleursagents.com/estimation-immobiliere  et consulter les prix de vente moyens enregistrés par les notaires : https://barometre.immobilier.notaires.fr. Ces outils vous donneront la valeur approximative de votre bien.

L'avis des spécialistes du marché local (agences immobilières, experts, notaires) se révèle indispensable pour affiner le prix de mise en vente. Car chaque logement possède ses propres caractéristiques, a fortiori s'il est atypique. De plus, ces professionnels portent sur le logement un regard averti et dépourvu de valeur affective. Consultez trois professionnels, interrogez-les sur leurs méthodes d'évaluation, et croisez leurs données. Une mise en garde : ne surestimez pas votre bien !

Prêtez attention aux premières visites pour réajuster le prix : si les clients sérieux tournent les talons, c'est qu'il est trop élevé. Revoyez-le à la baisse !

 

Etablir les diagnostics :

Comme les tarifs sont libres, faites jouer la concurrence en comparant les devis de trois diagnostiqueurs. Renseignez-vous sur la durée de leur intervention, ce qui vous permettra de calculer et, donc, de comparer leur tarif horaire. Demandez-leur aussi de vous envoyer leurs certificats de compétences et leur attestation d'assurance de responsabilité professionnelle. Coût à prévoir : de 250 € à 400 € en fonction de la surface du bien et du nombre de diagnostics requis. Pour réduire les dépenses, mieux vaut choisir un professionnel habilité à réaliser tous les diagnostics.

Le vendeur est tenu de communiquer à l'acheteur jusqu'à 10 diagnostics. Faîtes-les réaliser dès la mise en vente du logement pour les présenter aux visiteurs :

  • Le diagnostic loi Carrez  
  • Le diagnostic performance énergétique du bâtiment  
  • Le diagnostic amiante  
  • Le diagnostic plomb 
  • Le diagnostic termites  
  • Le certificat d’état des risques naturels  
  • Le diagnostic gaz  
  • Le diagnostic électrique  
  • Le diagnostic pour assainissement non collectif  
  • L’information sur les mérules. 

Si l'agent immobilier vous offre cette prestation, veillez à ce qu'il établisse deux factures distinctes, l'une pour le mandat de vente, l'autre pour les diagnostics indiquant leur gratuité, afin d'éviter ultérieurement un éventuel litige.

Le jour J, vérifiez que le diagnostiqueur qui vient chez vous est celui dont vous avez les certificats.

 

Mettre son bien en vente :

Etes-vous prêt à consacrer du temps à la rédaction de l'annonce, aux visites et à la vérification de la solvabilité de l'acheteur ?

Si oui, vous pouvez alors commercialiser votre bien vous-même via les annonces de la presse locale ou sur des sites, gratuitement (https://www.leboncoin.fr/) ou moyennant finances (https://www.pap.fr/)

Si vous optez pour le mandat simple, votre logement peut être mis en vente dans plusieurs agences et vous pouvez aussi le vendre en direct. Si vous choisissez le mandat exclusif, vous confiez la vente à une seule agence pendant une durée limitée à trois mois. Dans ce cas, choisissez un professionnel réputé, prêt à s'investir en temps et financièrement dans la recherche d'un acheteur. Coût des honoraires de l'agence : environ 6% du montant de la vente en moyenne dans une agence traditionnelle, 3 % dans une agence présente uniquement sur internet.

Pour votre annonce, sélectionner des photos d'une bonne définition qui mettent en avant la qualité principale du bien (un salon lumineux par exemple).

 

Rafraîchir son logement :

Les pièces encombrées de meubles et de bibelots empêchent l'acheteur potentiel de se projeter dans les lieux, a fortiori si vos goûts pour la décoration ne lui plaisent pas du tout ! Veillez à désencombrer votre logement, à supprimer les petits défauts et à le nettoyer afin qu'il plaise au plus grand nombre de postulants.

Si votre bien est ancien et en mauvais état, vous pouvez faire appel aux spécialistes du "home staging" (mise en scène du logement). Leurs missions consistent à réaliser un état des lieux, retirer le surplus de mobilier, rafraîchir le logis, y réaliser parfois des travaux, et le réaménager afin d'accélérer la vente et rendre le prix non négociable. Le coût varie de 0,5 à 4 % de la valeur du logement. Ce qui peut être un investissement parfois judicieux.

Dépersonnalisez votre logement en retirant les photos de famille, par exemple, et videz vos placards. Vous donnerez ainsi une meilleure vision des lieux au futur acquéreur. Et préparerez, par la même occasion, votre déménagement !

 

Organiser les visites :

Efforcez-vous d'être accueillant et transparant ! Si le logement comporte une servitude (une canalisation du voisin qui traverse votre jardin, par exemple) ou  un mur fissuré, dites-le ! Vos vitres sont encore en simple vitrage, les combles ne sont pas isolés ? Montrez au visiteur des devis chiffrant le montant des travaux à prévoir.

Soyez le plus discret possible lors des visites avec le professionnel. Evitez de donner des détails inquiétants pour l'acquéreur potentiel ("après 18h, le quartier est plutôt vide"). Et d'insister sur des éléments insignifiants (placard à balais...) qui l'empêchent de se faire tranquillement une idée des lieux.

Présentez toutes vos factures (travaux de maintenance, charges, impôts locaux...) afin de rassurer l'éventuel acheteur.

 

Il ne fait aucun doute que le marché actuel est rempli de nombreuses opportunités pour l'investisseur avisé. Mes formations vous présenteront des stratégies éprouvées qui peuvent vous aider à démarrer votre carrière d’investisseur prospère.

Envie d'être prospère ? Apprenez comment en rejoignant notre communauté d'investisseurs prospères ici.

 

Pour en savoir plus sur ce sujet : Cliquez-ici !

A propos de l'auteur

JEREMY MATRAS

JEREMY MATRAS


Ces articles peuvent vous intéresser

La différence entre être riche et prospère

Pourquoi la richesse est mesurée dans le temps, pas en euros Combien d'argent faudrait-il pour que vous vous sentiez riche ? La société d'investissement a réc...

Lire la suite

Six raisons pour lesquelles l'argent ne vous rend pas riche !

Si vous voulez devenir riche et rester riche, la première chose dont vous avez besoin est l'intelligence financière. C'est votre atout le plus important. Investissez en vous et t...

Lire la suite

Moyens modernes d'économiser de l'argent : 4 astuces qui peuvent vous rendre riche

Économiser a toujours été un mode de vie pour les personnes qui croient en son pouvoir. Ces personnes savent qu'elles doivent économiser plus d'argent afin de cr&ea...

Lire la suite

La mauvaise mentalité d'un millionnaire

Pourquoi économiser un million d'euros ne vous mènera nulle part ? Pendant de nombreuses décennies, la marche du million d'euros a été la mesure pr...

Lire la suite

Comment investir pour ceux qui commencent de zéro ?

Au cours des 18 dernières années, j'ai eu l'occasion d'enseigner des concepts d'investissement et d'argent à des milliers de personnes en francophoni...

Lire la suite

Comment Robert Kiyosaki m’a ouvert les yeux sur l’indépendance financière !

J’ai lu beaucoup de livres sur le développement personnel et la prospérité, comme Napoleon HILL, Jim ROHN, etc… Mais Robert KIYOSAKI est l’auteur qui m’a ...

Lire la suite

Pourquoi il est vital de posséder des actifs passifs !

Tout d’abord, qu’est-ce que la Liberté Financière ? Ma définition est la suivante : La liberté financière consiste à obtenir des revenus...

Lire la suite

Pourquoi faut-il donner de l'argent de poche à ses enfants ?

Pourquoi faut-il donner de l'argent de poche à ses enfants ?...

Lire la suite

Un style de vie frugal

Le mot “frugalité” possède, chez la majorité des gens, une connotation bien plus négative qu'être simplement un épargnant, un radin ou un avare...

Lire la suite

ETES-VOUS SUFFISAMMENT GÉNÉREUX ?

ETES-VOUS SUFFISAMMENT GÉNÉREUX ? FORMATION LIBERTE FINANCIERE I2B : http://www.prosperite-investissement.com/liberte-financiere-i2b-unique...

Lire la suite

Cinq traits essentiels pour la réussite entrepreneuriale

Avez-vous ce qu'il faut pour bâtir une entreprise prospère ? On me demande souvent ce qu’il faut pour être un entrepreneur prospère. Et même si la sit...

Lire la suite